Vous êtes ici       Accueil

 

 

 

 

 

ACTUALITÉ DE L'UNION LOCALE CGT DE LILLE ET ENVIRONS

Réforme du code du travail

Réforme du code du travail

Faisons le point sur le projet de loi de la ministre du travail, Myriam El Khomri, « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs ». Tout bénef pour le Medef ! Ce texte offre en effet une liberté totale au patronat et constituerait s’il était adopté un recul historique des droits pour les salariés.

Toutes les mesures envisagées visent à précariser toujours plus, flexibiliser toujours davantage les salariés pour faire baisser le « coût » du travail, afin de faire grossir les profits financiers et les dividendes versés aux actionnaires. C’est tellement vrai que le Président du Medef, Pierre Gattaz, soucieux de ses intérêts, vient de signer une pétition pour soutenir le projet de loi !

7 français sur 10 considèrent que le projet de réforme du code du travail constitue une menace pour les droits des salariés. Ils ont raison !

NON AU RETOUR AU XIXe SIECLE !

CONSTRUIRE LE CODE DU TRAVAIL DU XXIe SIÈCLE
LES PROPOSITIONS DE LA CGT

COMPRENDRE POUR AGIR : LES VIDEOS Voir tous les épisodes

Consultation nationale des salariés

51e congrès de la CGT Consultation nationale des salariés

REPONDEZ DES MAINTENANT A CE QUESTIONNAIRE DIRECTEMENT EN LIGNE EN CLIQUANT ICI

 

 


 


Réduction du temps de travail


 

Un remède aux suppressions d’emplois annoncées par la révolution numérique

Les analyses prospectives démontrent que d’ici 10 ans, près d’un métier sur deux sera impacté par le numérique, l’automatisation et la robotisation. Réduire le temps de travail, c’est anticiper les ruptures technologiques et sauver des emplois menacés : un argument qui fait partie de la campagne de la CGT sur la réduction du temps de travail à 32 heures.

Après la casse de l’outil industriel et la suppression de milliers d’emplois d’ouvriers depuis le premier choc pétrolier, ce sont maintenant les emplois intermédiaires qui sont concernés, avec 3 millions pouvant être détruits d’ici à 2025.

 

 

Le seul moyen de renouer avec les créations d’emploi est donc de lier la révolution numérique à une réduction massive du temps de travail, hebdomadaire et sur la vie toute entière. Des constations qui font partie de l’argumentation de la CGT en faveur de l’abaissement du temps de travail à 32 heures.

Réduire le temps de travail, c’est donc anticiper ces ruptures technologiques et sauver des emplois menacés.

 

 

Mentions Légales - Contact - Conception Réalisation - Plan du site
Visite : mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter