Vous êtes ici       Accueil Revendicatif

Appel intersyndical départemental  Pour la journée de grève et de manifestations le 12 septembre 2017


Le 20 septembre 2017, Macron, son gouvernement, le Medef ont décidé de détruire le code du travail, sans épargner les salaires, les conventions collectives, les institutions représentatives du personnel, le plafonnement des indemnités prud’homales, la protection sociale, l’annonce de 120 000 suppressions d’emplois dans la fonction publique ainsi que le gel du point d’indice, le rétablissement de la journée de carence, la loi d’habilitation en prônant la précarité comme modèle social, l’assurance chômage, le gel des pensions, la hausse de la CSG ...

C’est une vraie machine de guerre sous ordonnance qui se met en place contre l’ensemble des salariés (privé, public, retraités, privés d’emplois ainsi que notre jeunesse), cette machine vise à détruire tous les conquis sociaux gagnés par le monde du travail. Ces choix politiques ne favoriseront pas la reprise de l’Economie.

Ce qui l’affecte, ce sont l’ensemble des somptueux cadeaux aux entreprises sous formes d’exonérations de cotisations à l’image du CICE ainsi que du pacte de responsabilité. Ce sont les gigantesques dividendes versés aux actionnaires au détriment de l’investissement, de la recherche et de l’innovation.

Devant la gravité de la situation et de la riposte nécessaire, la CGT – Solidaires  - FSU du département du Nord appellent l’ensemble des salariés, des syndicats, des unions locales et professions à multiplier les initiatives pour créer les convergences de luttes nécessaires à la grève, à manifester le matin en territoire ainsi que l’après-midi en région à Lille.

Le mardi 12 Septembre 2017- 14h30  -  PORTE DE PARIS à LILLE
Exprimons les raisons de notre colère et notre refus de l’esclavagisme moderne

 

Amnistie 1

 

grève et rassemblement devant l'établissement Gernez Rieux du CHRU de lille, Lundi 19 juin 2017

 

15 juin rassemblement devant la maison arc en ciel de 12h00 à 14h00, 16 Bd de Metz à Lille

 


 

RETRAITES NE RIEN LACHER !


Poursuivons les actions interprofessionnelles

 

Devant cette attaque de nos acquis sociaux, dont la remise en cause de notre retraite à 60 ans n’est qu’une étape, à nous toutes et tous d’entrer en résistance, à nous de dénoncer cette réforme injuste, à nous de lutter !


La retraite à 60 ans, tout comme l’ensemble du dispositif de Sécurité Sociale est un héritage de la seconde guerre mondiale.


Aujourd'hui et sous des prétextes fallacieux, le gouvernement souhaite une france gouvernée par le capitalisme, où l'humain importe peu et l'argent tout !


Dénonçons ensemble que ce projet est un choix politique consistant à faire supporter aux seuls salariés actuels (pas aux employeurs ou à l’impôt) le coût de l’augmentation de l’espérance de vie, en justifiant cela par une nouvelle " idée simple " : On nous répète qu’il n’y aurait pas d’autre choix, ce qui est bien sûr faux !


La mobilisation ne cesse pas de s'amplifier contre le projet de réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. C’est une participation exceptionnelle qui témoigne d’une détermination renforcée des salariés, des privés d’emploi, des retraités . Elle confirme d'une opposition grandissante des salariés soutenus par l’opinion publique, à une réforme injuste et inefficace qui aggrave les inégalités sans assurer la pérennité des retraites par répartition.


Le gouvernement et les parlementaires ne peuvent ni mépriser ni ignorer les exigences exprimées par les salariés et les organisations syndicales.


si rien n’est jamais acquis, tout peut-être conquis...


Nos anciens nous l’ont prouvé, de plus à une époque où l’argent ne coulait pas à flot dans les banques comme actuellement malgré la crise !


Dans ce contexte particulier, celui de la lutte contre une réforme injuste des retraites, qui sacrifie délibérément l’emploi, et en particulier l’emploi des jeunes, la CGT porte des propositions alternatives qui n’ont jamais pu être discutées officiellement faute de réel dialogue social, dont tous les citoyens peuvent prendre connaissance sur le site de notre confédération.


Le Président de la République veut faire de cette réforme le « marqueur » de son mandat. Pas de souci : quelle que soit l’issue du conflit social en cours, il est déjà marqué, et à vie, par la trahison de ses promesses électorales sur la retraite à 60 ans et son refus d’écouter toute autre proposition que celles de la France des nantis.


Le gouvernement compte sur un essoufflement pendant les vacances, c’est pourquoi il est important que l’on s’inscrive dans les actions interprofessionnelles.


Nous appelons donc à participer massivement aux initiatives de l'Union Locale décidées lors des assemblées générales

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2

Mentions Légales - Contact - Conception Réalisation - Plan du site
Visite : mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter